UV

Toutes les données que l'on peut retrouver sur les boîtes de lampes UV ne servent pas à grand chose si on ne connait pas les besoins des espèces en UV, et là est toute la difficulté...

Toutes les lampes ne sont pas mauvaises mais s'adaptent au type de terrarium, à l'âge du spécimen, à l'installation que l'on veux et au prix que l'on peux mettre.

Il est difficile de faire le tri avec toutes ses données. Je vais essayer de faire un peu le tri pour vous. Quelqu'un a-t-il réussi à mesurer la réception d'UV où un spécimen sauvage se promènent quotidiennement ? impossible, Néanmoins lorsque les individus sont visibles ou pas, on sait mesurer les UV émis par le soleil. On sait alors que l'intensité d'UV augmente durant la journée jusqu'à midi-13h et diminue ensuite. Ainsi pour élaborer certaines ampoules, les fabricants se sont basés sur des relevés en milieu naturel : tropical, semi tropical et désertique.

Quelle ampoule choisir ?

C'est la question principale dès lors qu'on parle d'UV.

Nous savons que les premières lampes UV, les néons, émettent peu d'UV mais peuvent rester allumés toute la journée et de même une lampe à émission en UV élevée, peut servir que quelques mn ou heure.

Hors nous maintenons nos reptiles dans des terrarium aux dimensions, décor, différentiel de température et d'exposition aux UV restreints.

Les lampes s'adaptent à l'installation, à l'âge du spécimen maintenu. Ainsi un petit terra d'une trentaine de centimètre à une cinquantaine n'a pas besoin d'une lampe à émission élevée. En effet Les chiffres d'émission d'UV nous montre que la distance influe beaucoup sur les données. Les néons et lampes à économie d'énergie peuvent être allumés en permanence au vue de leur faible émission en UV. Cependant, selon l'ampoule, il faudra adapté un perchoir pour permettre à l'individus de s'y rapprocher selon ses besoins, Il arrivent de ce fait qu'avec des lampes de faible émission, les individus restent perchaient toute la journée. De même il convient de préciser à nouveau que les lampes éco doivent être installé horizontalement pour une meilleure action. Les néons, quant à eux permettent d'avoir une émission régulière sur toute sa longueur et permet aussi dans l'élevage des jeunes en bac d'utiliser un seul long néon pour plusieurs bac.

 

Que veulent dire les indices (2.0, 5.0, 8.0, 10.0) derrière le nom des néons et lampes fluorescentes ?

Les néons, ou plutôt tubes fluorescents, sont toujours l’une des sources UV la plus utilisée en terrariophilie. Voici donc ceux que nous utilisons principalement pour le Pogona en inscrivant les diverses données trouvées à leur sujet. Les indices derrière leur nom (2.0, 5.0, 8.0, 10.0) indique les UVb en pourcentage. Par exemple un néon 10.0 émet normalement 10% d’UVb. Par ailleurs les néons émettent aussi d’autres UV. (comme les UVa aussi bénéfiques pour les reptiles, et non pas d’UVc trés mauvais).

Pourquoi dit-on aussi de préférer mettre des ampoules UV 5.0 ou 10.0 pour les jeunes ?

En fait l'émission émise par les 10.0 à faible distance donne une lumière plus agressive pour les yeux. Néanmoins, on peut mettre les deux types de lampes mais il faut alors jouer sur la distance. Si les jeunes peuvent aller à moins de 10 cm environ d'une lampe 10.0, cela pourrait leur provoquer des problèmes de rétine et une lampe 5.0 est préférable, si en revanche vous opter pour une émission plus éloignée, les 10.0 donneront une meilleur émission d'uv. A garder à l'esprit, qu'il faut encore un perchoir pour que les jeunes puissent s'éloigner de la zone à forte émission d'uv (perchoir). Pour les adultes ces lampes doivent être très proche sans qu'ils puissent y grimper, et donc perchoir et lampe collé au plafond est la solution.

Pourquoi des lampes à vapeur de mercure ou de métal pour les terrarium ?

Les premières lampes uv utilisées à forte émission étaient des lampes de bronzage comme la vitalux... Celle ci permet de recevoir une radiation énorme en peu de temps. Il s'est avéré que certaines espèces ont un besoin énorme en uv et les néons ne suffisent pas quand leur mode de vie est surtout arboricole. Un caméléon, par exemple aurait la nécessité de reste collé au néon pour ses besoins en uv. Hors ces derniers aiment s'exposer selon leur besoin et se réfugier dans le feuillage le moment voulu selon chaleur ou uv. (A savoir des mailles très serrées bloquent 40 à 50% des UVb) . Pour l'utilisation de ces lampes, la grande prudence est de mise. Des distances minimales d'exposition sont souvent indiquées par les fabricants. J'ai déjà utilisé une lampe qui à bonne distance sur des jeunes et quelques minutes par jour, a brûlé le dos d'un individus sur un gros groupe, pourquoi: aucune idée. En revanche elle sont très adapté au enclos, c'est pour cela que les zoos en utilisent. En effet leur spectre lumineux est très large et l'on peut les installer très haute avec une émission d'uv importante. L'émission n'est alors pas trop gênante car les individus ont beaucoup d'espace, de cachette... et les enclos sont plus naturel à observer. De plus les plus grosses lampes dépassent les 150w voir 300w ce qui permet de chauffer considérablement. Aujourd'hui ces lampes ont fait l'apparition pour les terrarium, l'un des plus vieille en date est la powersun 100w. Puis vient alors l'aire des lampes à faible puissance mais avec ballast obligatoire pour les faire fonctionner: 70w, 60w et même 50w pour certaines bright sun (Éclairage haloïde en métal). Ainsi celles ci peuvent être incorporé au terrarium de plus faible hauteur mais toujours avec un minimum de distance à respecter. Le fabricant ne s'en cache pas il dévoile leur données, la lumière émises qui pour eux est la lampe qui a le meilleur rendu actuellement. Depuis la solar raptor est le plus gros de leur concurrent. Leur lampe sont aussi performantes, les données fournies.

Choisissez votre ampoule en fonction de votre installation, du spécimen et de l'âge. Il y a déjà eu des soucis de cornée pour des lampes économie d'énergie à une époque pour les premières 10.0 sorties. Z**med affirme avoir réglé la chose pour ses lampes compact 10.0 (voir communiqué dans la partie lampe éco). Celle ci a normalement une durée d'un an à un an et demi mais perds de son efficacité tout comme le néon au fil des mois. Le néon a fait ses preuves oui dans les 2 sens, il a été de longues années utilisé par la majorité des éleveurs (et encore), il émet constamment des UV sans danger mis à part quelques tubes 10.0 niveau cornée comme les compactes (uv*product, voir la partie néon), mais il devient inutile assez rapidement en 4 mois il commence à quasiment ne plus émettre d'UV (changer tout les 6 mois est nécessaire) malgré que celui ci fonctionne toujours. Le néon est toujours une source sûr pour des juvéniles ainsi que les lampes éco. Toutes les lampes ont des avantages c'est sûr, dès lors que l'on passe dans les lampes à vapeur de métal, là il faut respecter IMPERATIVEMENT des distances de sécurité.

la vitalux peu être utilisée mais faut-il savoir l'utiliser mais on ne peux vraiment pas la mettre dans un terra à moins de vouloir une brochette à midi Embarassed Ces lampes sont parfois utilisées chez certains vétérinaires, elle permettent une meilleure assimilation des soins (absorption calcium et vitamines) et améliore la possible guérison. Cela est d'autant plus vrai si l'individu malade souffre d'un manque d'uv évident, mais l'apparition de symptômes dû à cela est souvent bien trop tard pour une guérison. Pour finir, j'ai pu observé le réel besoin des uv pour les reptiles. J'ai observé chez un grand éleveur allemand de petit varan peu courant dont des leucistiques, qu'il n'allumait ses lampes que quelques heures par jour. Par chance j'y étais lors d'une période d'allumage et j'ai pu observer la majorité de ces espèces sortir de leur cachette et venir s'exposer aux uv (lampe éco, powersun, bright sun...), la température de la pièce en été ne permettant pas d'allumer les lampes uv en permanence. En espérant que cette conclusion vous ouvre un peu plus les yeux sur le marché des lampes à uv.

Menu