Stérilisation des bois de ramassage

Les techniques de stérilisation des bois de ramassage seront plus ou moins élaborées suivant l’âge du bois et du lieu de prélèvement (terre ferme ou aquatique).

La stérilisation qui s’effectue le plus généralement à l’aide d’une source de chaleur (thermoprophylaxie) a plusieurs rôles :

  1. Détruire la matière vivante qui peut encore subsister au cœur du bois (cellules parenchymateuses, vaisseaux, etc.);
  2. Détruire les micro-organismes macrophytes (champignons, bactéries)
  3. Détruire les petits organismes dangereux (cnidaires, vers, hydracariens, larves, etc.) et les algues parasites (Cyanophycées, etc.) qui composent le pecton et le plocon qui recouvre ou s’insinue dans le bois.

Avant de passer à la stérilisation proprement dite, il convient d’effectuer un grossier nettoyage de la pièce de bois à l’aide d’une brosse et de l’eau, ceci, après avoir enlevé l’écorce.

Il est incontestable que les grandes pièces de bois sont plus décoratives lorsque nous voulons orner un terrarium de dimensions respectables. Le volume de ces grandes pièces de bois nous posera des problème pour leur stérilisation. Ainsi, plusieurs procédés de stérilisation peuvent être pratiqués en fonction de la dimension de la pièce de bois.

 

Pièces de bois ne dépassant pas 40 cm : Traitement chaud à l'état sec

Première technique :

Le bois sera disposé dans un four de cuisinière (électrique de préférence) où il sera cuit pendant une heure environ.

Durant cette opération il est conseillé de surveiller la température du four de façon à ce que le bois ne brûle pas.

Il est indispensable d’aérer fortement la pièce où s’effectue ce travail, car l’odeur que dégage le bois en cuisant est très désagréable (âcre).

Laisser ensuite refroidir le bois et le laver à grande eau.

Deuxième technique :

Les terrariophiles pouvant disposer d’un autoclave pourront obtenir une stérilisation parfaite de la pièce de bois car cet appareil fait non seulement appel à la chaleur, mais aussi à la vapeur sous pression.

Ici la dimension de la pièce de bois devra être en rapport avec la capacité volumétrique de l’autoclave. Après l’opération laisser refroidir la pièce de bois et la laver à grande eau.

 

Pièces de bois dépassant 40 cm : traitement en milieu liquide

Première technique :

Relativement simple à mettre en place, c’est d’ailleurs elle qui vient immédiatement à l’esprit lorsqu’on parle de stérilisation.

Le bois sera totalement immergé dans un récipient métallique (lessiveuse, chaudron, bassine, et.) où l’eau sera portée à ébullition pendant au moins deux heures (temps nécessaires pour que le cœur de la pièce soit également stérilisé).

Après cette opération laisser refroidir la pièce de bois et la nettoyer à grande eau.

Deuxième technique : fait appel à l'emploi de soude caustique

Ce traitement est très efficace et donne d’excellents résultats. En revanche, il demande certaines précautions de manipulation et de préparation.

Le traitement à chaud dans une solution de soude caustique va totalement débarrasser le bois de sa sève, de toutes ses substances azotées et minérales qui risquent de contaminer le terrarium.

Le traitement du bois dans une solution en ébullition permet l’ouverture des cellules parenchymateuses qui vont ainsi laisser pénétrer la soude jusqu’au plus profond du bois. Ce traitement ne laissera que la lignine et la cellulose qui forment la structure du bois, c’est-à-dire l’essentiel du matériel décoratif.

J’insiste particulièrement sur les dangers (accidents) inhérents à l’emploi de la soude caustique. En effet la soude caustique mise en solution dans l’eau froide dégage par réaction une chaleur importante (255 calories par gramme de soude pour une concentration de 5%. En outre comme son nom l’indique la soude est caustique et les contacts avec la peau, les muqueuses et les yeux sont excessivement corrosifs. Pour effectuer ce travail à la soude, il faudra être ganté (gant de caoutchouc) et porter des lunettes. En cas de projections, rincer abondamment à l’eau pure la partie du corps atteinte par la soude. S’il s’agit des yeux rincer également à l’eau pure et se rendre immédiatement chez un ophtalmologiste. La soude caustique sera stockée dans un endroit hors de la portée des enfants et des animaux familiers.

Opération :

La pièce de bois sera débarrassée de son écorce et des parties en état de pourrissement par un énergique brossage sous eau courante.

le récipient en acier sera rempli d’eau froide à la moitié de sa capacité (calculer le volume du bois à immerger pour ne pas faire déborder la solution). L’on ajoutera ensuite 50 gr de soude caustique en paillettes par litre d’eau.

Le tout sera porté à ébullition, puis le bois sera plongé lentement et avec beaucoup de précautions dans la solution.

Le bois restera ainsi immergé pendant une à deux heures (le temps d’immersion sera proportionné au volume du bois et à sa densité).

Après une ou deux heures de ce traitement, la pièce de bois sera précautionneusement retirée de la solution.

Elle sera rincée à grande eau, puis ensuite plongée dans un récipient d’eau pure en ébullition. Ce rinçage en eau bouillante a pour but d’ouvrir à nouveau les pores du bois de façon à libéré la soude retenue dans les cellules parenchymateuses.

Les rinçages à l’eau bouillante seront répétés jusqu’à ce que l’eau résiduelle soit descendue à un pH de 7. ce contrôle du pH de l’eau de rinçage est le meilleur moyen pour s’assurer d’une façon efficace de l’élimination de toute trace de soude caustique.

 

Menu