Bois de ramassage

Quelques exemple d’essences typiques.

GROUPE A

Chêne-liège :

L’écorce de cet arbre mérite bien à elle chapitre entier car elle constitue un matériau privilégié dans bien des domaines est en particulier en ce qui concerne la décoration des terrariums.

 

Hêtre :

Arbre forestier de la famille des Cupulifères et du genre Fagus. Cet arbre très répandu en France pousse dans les régions humides sur sol basique à neutre.

Il possède une écorce peur sculptée et grisâtre. L’inconvénient du peu de relief de son écorce est compensé par le fait qu’elle est dépourvue de substances nocives.

Autre avantage : son tissu cortical est plus résistant à la décomposition car le processus de sa formation est similaire à celui du liège.

 

Saule :

Arbre poussant sur les berges des pièces d’eau et dans les lieux humides sur un sol acide.

Il appartient à la famille des Salicacées et au genre Salix.

Ce genre comprend pas moins de 160 espèces dont la plupart sont des hybrides. L’écorce de Saule présente plusieurs aspects de sculptures. Sur les arbres morts on peut également détacher le périderme (bois périphérique) qui se présente sous la forme d’une lame mince, consistante et au relief tourmenté.

L’écorce de Saule contient très peu de tanins, mais en revanche beaucoup de dérivés de l’acide salicylique dont notamment le Saligérole. Ces dérivés de l’acide salicylique ont des pouvoirs antiseptiques et fongicides. Ils sont d’ailleurs employés à la fois en pharmacie et dans la conservation des aliments périssables.

 

Peuplier :

Arbre des lieux humides appartenant à la famille des Salicacées et au genre Populus. On distingue beaucoup d’espèces pour la plupart hybrides. L’écorce est blanche, mince et ne contient que très peu de tanins (2 à 3% environ). En revanche elle recèle tout comme le Saule de nombreux dérivés de l’acide salicylique.

 

GROUPE B

Chêne:

Arbre très commun dans toutes les régions à sols acides. Il appartient à la famille Fagacées et au genre Populus. il existe de nombreuses espèces distribuées en Europe septentrionale : Chêne pédonculé, Chêne rouvre, Chêne pubescent (écorce très riche en tanins) et en Europe méridionale : Chêne vert, Chêne zéen, Chêne kermès.

L’écorce de la plupart des espèces contient de 8 à 20% de tanins. Ces tanins sont le plus souvent solubles mais des dérivés restent insolubles (tanins condensés).

Les tanins sont très dangereux pour la faune et la flore de l’aquarium car ils dénaturent les enzymes, précipitent les protéines et exerce en fin de compte un pouvoir astringent. L’astringence des tanins s’exerce surtout au niveau des muqueuses des animaux aquatiques, dont ils «tannent» les tissus provoquant ainsi une asphyxie par réduction des échanges gazeux. Heureusement une grande partie des tanins peuvent être éliminés par lessivage.

 

 

Orme :

Arbre pousse aussi bien en plaine (Orme champêtre) qu’en montagne (Orme blanc). Il appartient à la famille des Ulmacées et au genre Ulmus. Son écorce est assez sculptée et contient assez de tanins (% inférieur au Chêne), et peuvent avoir un effet négatif sur les animaux vivant dans le terrarium.

 

GROUPE C

Bouleau :

Arbre poussant dans les régions froides et tempérées sur sols pauvres. Il appartient à la famille des Bétulacées et au genre Betula. L’espèce la plus commune est Betula alba. Son écorce blanchâtre et parcheminée est très caractéristique. Outre sa minceur cette écorce est riche en tanins et en goudron toxique. Effets négatifs sur la faune (cf. Chêne).

 

Pin :

Arbre poussant dans les région tempérés et froides sur sols acides ; deux genres de Pin sont assez différents : le Pin maritime et le Pin sylvestre. Le Pin appartient à la Classe des conifères et au genre Pinus. Ce résineux comme la plupart des conifères possède une écorce très sculptée (en écailles) mais qui en revanche contient des substances nocives pour la faune. Ces substances connues sous le nom de terpènes forment les principaux constituants des inclusions huileuses. Ces huiles assez volatiles sont néanmoins réfrigérantes. Les écorces contiennent également des résines (produits d’oxydation des terpènes) dont l’un des sous-produits est la térébenthine. Le pouvoir réfrigérant de ces huiles provoque les mêmes inconvénient que ceux occasionnés par les tanins (cf. Chêne) auxquels s’ajoutent les effets toxiques des Terpènes.

 

Sapin :

Arbre à peu près identiques au Pin. Son écorce quoique également écailleuse possède en revanche une trame plus fine.

Les effets négatifs sur la faune sont similaires au Pin.

Menu