Elevage de teignes de ruches (Galleria mellonella)

La teigne de ruche (Galleria mellonella) est un insecte de l’ordre des lépidoptères (papillons).

La taille de la larve passe de 1mm à environ 3cm durant sa croissance, le papillon mesure environ 1.5cm. Cette espèce a un développement holométabole : la larve ne ressemble pas à l’adulte.

La chenille et le papillon sont consommés par les lézards. La chenille est réputée très nourrissante, mais sa forte teneur en lipides interdit de l’utiliser comme aliment principale ; elle est très utile pour nourrir les jeunes caméléons à croissance rapide

Le papillon est aussi un met très apprécié par la plupart des caméléons capables de le chasser.

Les chenilles au premier stade larvaire sont si petites qu’elles peuvent servir à nourrir les nouveau-nés caméléons.

 

Acquisition d’une souche :

  • On peut se procurer une souche auprès d’un terrariophile ou dans un magasin spécialisé en terrariophilie. La boite est alors vendue environ 30F. Une souche comportant quarante individus est suffisante pour commencer l’élevage.
  • Attention, il existe une espèce de teigne, vendue pour la pêche à la ligne, qui ne s’élève pas.

 

Nourriture :

  • La teigne de ruche se nourrit dans la nature à l’intérieur des nids d’abeilles. Elle a donc une alimentation assez spécialisée qu’il convient de reproduire.
  • La recette est simple : on mélange à volume égale du miel et de la glycérine (vendue en pharmacie) et on rajoute un peu d’eau (environ 1/4 du volume obtenu). On ajoute ensuite du son à cette mixture en mélangeant jusqu’à ce qu’elle soit asséchée. On a obtenu la bonne consistance lorsque il est possible de former une boule à partir du mélange qui puisse s’effriter sans difficulté. Dans le but d’augmenter la valeur nutritive des chenilles, il est possible de rajouter à la mixture initiale (miel+glycérine+eau) le même volume en nourriture pour poulet. Cette dernière aura été préalablement humidifiée pour la ramollir. Il est possible de remplacer la nourriture pour poulet par des croquettes pour chiens ou chats.
  • Les papillons ne se nourrissent pas mais doivent avoir accès à une source d’eau.

 

Installation :

  • L’enceinte d’élevage doit être fermée pour éviter les escapades ; en effet, les chenilles et les papillons escaladent facilement les surfaces lisses. Une aération doit-être assurée par une ouverture couverte d’un treillis métallique à mailles très fines ; celui-ci doit empêcher les minuscules larves de sortir.
  • Les chenilles sont placées sur quelques centimètres de substrat (nourriture) qui aura été préalablement émietté au fond de l’enceinte.
  • La température du milieu doit être d’environ 25°C, le taux d’humidité ne doit pas être trop élevé. L’élevage ne nécessite pas un éclairage particulier.

 

Reproduction :

  • On prélève une vingtaine de grosses larves qui sont enfermées dans une boite avec un peu de substrat.
  • Rapidement, les chenilles vont tisser un cocon dans lequel elles se transformeront en chrysalide, puis en papillon.
  • Les papillons vont s’accoupler et les femelles pondront dans le substrat ou dans l’interstice entre les parois et le couvercle.
  • La fécondité de cette espèce est très élevée, et le cycle assez court, on obtiendra rapidement des milliers de chenilles.

Menu